Choisir des crèmes solaires naturelles pour préserver nos océans (et notre santé) !

Chaque année, plus de 25 000 tonnes de crème solaire seraient répandues dans les océans...

Les filtres UV, comme l'oxyde de zinc et le dioxyde de titane, nuisent à l'écosystème marin, notamment en détruisant les récifs coralliens.
Pour apaiser ce phénomène il est préférable de choisir des crèmes solaires naturelles....


Je ne vais pas vous écrire un article sur les dangers des composants cosmétiques qui est un sujet bien trop pointu pour moi. Mais voici les produits que j'ai sélectionné et quelques éléments qui vous aideront à comprendre les dangers (pour vous comme pour l'environnement) de ces compositions.

Le principe actif de ces crèmes est le filtre UV. Il en existe deux sortes :
Les filtres UV chimiques absorbent les rayons UV et protègent donc la peau.
Leur efficacité est de 30 minutes après l’application. Ces filtres sont accusés d'avoir des effets similaires aux perturbateurs endocriniens et absorbés par nos amis les poissons (donc dans notre estomac en finalité).
C'est clairement ces derniers qui sont à bannir !
Les filtres UV minéraux agissent comme un bouclier en reflétant les rayons du soleil dès l'application. C’est le cas du dioxyde de titane ou de l’oxyde de zinc qui peuvent contenir des nanoparticules. La quantité de ces particules n'est pas estimable, même pour les produits bio ou naturels.

Les crèmes bio ou naturelles ne sont donc pas une solution 100% "safe" mais on élimine déjà une partie de composants à haut risque.
Une partie des crèmes présentées ci-dessous sont disponibles sur le site Nature & Découvertes (je ne savais pas qu'ils vendaient des crèmes solaires de ces gammes et j'ai été agréablement surprise).


Aucun commentaire:

Publier un commentaire